Du vent à la production électrique, explication

Adonis radiographie

Une éolienne se compose généralement de trois pales verticales fixées sur un axe horizontal, lui-même installé au sommet d’un mât. Afin de produire un maximum d’énergie, la «tête» de l’éolienne, appelée «nacelle», s’oriente automatiquement et de façon contrôlée afin de positionner le rotor face au vent, grâce aux capteurs dont elle est pourvue.

Les pales permettent de transformer l’énergie cinétique du vent (énergie d’un corps en mouvement) en énergie mécanique. Celle-ci est ensuite transformée en énergie électrique par un générateur.

(Les chiffres suivants sont indicatifs des performances de l’éolienne Adonis, à Charrat. Ils peuvent varier légèrement selon le type de machine.)

> 47 km/h, vitesse optimale

Les pales se mettent en mouvement dès que le vent atteint 9 km/h. A 47 km/h, l’installation atteint sa puissance optimale. Au-delà, les pales se mettent en «drapeau» pour diminuer la prise au vent. Entre 101 et 122 km/h, soit l’équivalent d’une forte tempête, l’éolienne s’arrête automatiquement pour éviter tout dommage.

> Production sur les trois quarts de la journée

Dans une même journée, une installation peut très bien tourner à plein régime durant plusieurs heures puis fonctionner au ralenti pendant un moment. En règle générale, les éoliennes fournissent de l’électricité les trois quarts du temps.

> Courant converti avant d’être distribué aux consommateurs

Avant d’être injectée dans le réseau, l’électricité produite par le générateur, d’une tension continue d’environ 700 volts, doit transiter par un convertisseur. Cet appareil, appelé onduleur, transforme le courant continu en courant alternatif triphasé de 400 volts. Il est alors prêt à être distribué aux consommateurs.

Actualités

  • Les Suisses favorables aux éoliennes

    Deux tiers des Suisses sont favorables à une éolienne dans leur commune. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé dans la foulée de la récente votation sur l’énergie.

    Lire la suite...
  • VOTATION SUR LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE

    RhônEole et ValEole, les deux sociétés actives à promouvoir l'éolien au coude du Rhône, disent un OUI sans équivoque à la stratégie énergétique 2050. Elles présentent quelques arguments plaidant en faveur d'un vote positif le 21 mai prochain.

    Lire la suite...
  • ÉTAT DES LIEUX SUISSE

    Tout, tout, tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’énergie éolienne en Suisse. En prévision de la votation du 21 mai sur l’énergie, Le Nouvelliste dresse un très intéressant état des lieux.

    Lire la suite...

Webcam

Suivez en direct notre éolienne de Collonges!

Astuces techniques

Les pales s’élargissent près de la nacelle pour empêcher le vent de s’échapper par le centre sans être transformé en énergie.

Le rendement d’une éolienne dépend de la surface balayée par ses pales. Celles d’Adonis balaient 8012 m2, soit un peu plus d’un terrain de football.

La courbure en bout de pale permet de réduire les turbulences et, avec elles, les émissions sonores.